Actualités immobilier: La Sonadac a relogé 1 100 familles en quatre mois ! (Jeudi, 06 Novembre 2014 00:00)
Actualités immobilier: Immobilier au Maroc : Le Verre à moitié plein (Mardi, 05 Août 2014 00:00)
Actualités immobilier: BTP : stabilité de la production au cours du 1er trimestre 2014 (Vendredi, 27 Juin 2014 00:00)
Actualités immobilier: Entrée en vigueur d’une nouvelle loi sur la location: Ce qu’il faut savoir (Mardi, 03 Juin 2014 00:00)
Actualités immobilier: Réduire le déficit en logements, priorité de Nabil Benabdellah en 2014 (Vendredi, 21 Février 2014 00:00)
Actualités immobilier: Haut standing : Prestigia s'impose par la taille de ses projets (Vendredi, 30 Août 2013 00:00)
connexion / Insrciption

Réduire le déficit en logements, priorité de Nabil Benabdellah en 2014

PDFImprimerEnvoyer

NABIL BENABDELLAH.JPG 15 0

Habitat menaçant ruine, bidonvilles, quartiers manquant d’équipements... Des dizaines de villes sont concernées par les interventions du ministère au cours de l'année.

La réduction du déficit en logements semble être la principale priorité du département de l’habitat pour 2014. C’est ce qui s’est dégagé d’une récente réunion tenue par le ministre Nabil Benabdellah avec ses cadres.
En matière de relogement des habitants des bidonvilles d’abord, le ministère se fixe l’objectif de déclarer 14 nouvelles villes sans bidonvilles pour cette année. Dans le lot figurent, entre autres, Tanger, Tétouan, Settat, Smara ou encore Al Hoceima. Le ministère compte aussi redimensionner son intervention dans d’autres villes où le nombre de familles recensées dans les bidonvilles a été revu à la hausse. Casablanca, Rabat, Kénitra ou encore Khémisset sont, entre autres, dans ce cas de figure. Pour satisfaire les besoins de relogement actuels, le département a sous la main près de 20 350 habitats. Un total de plus de 40 560 unités est également achevé et devrait être mis à disposition prochainement, tandis que 27 100 logements ont récemment été mis en chantier. En 2013, quatre villes ont été rajoutées à la liste des agglomérations débarrassées des bidonvilles, portant le total à une soixantaine. En tout, le programme Ville sans bidonvilles a profité à 230087 ménages jusqu’à présent.

Vient ensuite l’habitat menaçant ruine que le département de tutelle devrait traiter en 2014 au niveau de 7 villes (Safi, Salé, Meknès, Zagora…). Le ministère a encore du pain sur la planche puisque 43 734 constructions sujettes à effondrement sont recensées actuellement par l’Intérieur au niveau national. Déjà 9 068 constructions sont traitées par le ministère depuis 2013 au niveau de Casablanca, Azrou, Béni-Mellal, Essaouira… pour une enveloppe de 2,5 milliards de DH. Ce à quoi s’ajoutent des programmes lancés les années précédentes au niveau de Marrakech et Fès notamment, et qui se poursuivent jusqu’à présent.

Pour ce qui est de la résorption du déficit d’équipements, le département de Benabdellah a dans son viseur une douzaine de provinces et préfectures dont Fès, Salé, Errachidia ou encore Sefrou. Un programme de 3,1 milliards de DH a déjà été déployé en 2013 pour traiter le manque d’équipements touchant 88 300 ménages.

Plusieurs textes réglementaires seront adoptés

Sur les autres segments, l’Habitat est bien décidé à parvenir en 2014 à l’objectif de production annuelle de 170000 unités. A préciser que cet objectif de cadence n’a jamais été franchi depuis qu’il a été établi par la tutelle il y a deux ans. Pour redonner un coup de fouet à la production, le ministère s’appuie d’abord sur le nouveau dispositif du logement pour la classe moyenne dont les premières unités devraient arriver durant l’année en cours. Un total de 3 089 unités de ce genre a été conventionné par le ministère et les promoteurs privés sur les derniers mois, ce à quoi s’ajoutent 3 680 habitats que s’est engagé à construire l’aménageur public Al Omrane. Le logement social (habitats à 250 000 DH et 140 000DH) pourrait également connaître un souffle nouveau en 2014. Sur le premier semestre de l’année en cours, le ministère achèvera en effet une étude d’ampleur sur le segment. Celle-ci fera le bilan des réalisations du dispositif. Elle comprend également deux enquêtes inédites pour cerner la satisfaction des acheteurs et le mode d’exécution des projets par les promoteurs. Tout cela permettra de dégager les dysfonctionnements au niveau du dispositif pour lui permettre de repartir sur de bonnes bases.

Fait nouveau, le ministère s’intéresse également à l’auto-construction qui génère, bon an mal, an 50% de la production de logements au niveau national. Une mesure prévue cette année pour niveler le segment par le haut consiste à promouvoir des programmes d’auto-construction pilote. Parallèlement à tous ces efforts pour réduire le déficit en logements, le ministère devrait introduire ou faire adopter plusieurs nouvelles réglementations sur l’année en cours. Il s’agit entre autres du code de la construction ou encore du règlement sur l’isolation acoustique dans le bâtiment.

Source : lavieeco.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir